Le pari gagné d’une première pèche a l’IFAD-Aquaculture

Pour accompagner le développement économique et social, le gouvernement togolais s’est engagé, sous l’impulsion du Chef de l’État, dans la création des Instituts de Formation en Alternance pour le Développement (IFAD) pour former des ressources humaines de qualité afin de contribuer au développement des filières dans les secteurs socioéconomiques jugés prioritaires.

Dans cette optique la filière pêche et aquaculture n’est pas en reste. Ainsi on a vu émerger dans un espace naturel de 70 hectares et dans un temps record un splendide Institut de Formation en Alternance pour le Développement de l’Aquaculture (IFAD-Aquaculture) dans le village de Landa dans la préfecture de l’Est-Mono. Cet institut a été inauguré par le Chef de l’Etat Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE le 18 juin 2019.

Premier dans la sous-région, l’IFAD dispose en son sein d’un campus numérisé et connecté, et d’une réelle ferme d’exploitation. La ferme d’exploitation aquacole, au-delà d’être une entreprise, assure une articulation plus étroite entre les activités liées au métier de l’aquaculture et la formation en lien direct avec les professionnels de la filière. Les apprenants y sont mis en situation professionnelle pour mobiliser leurs savoirs, leur savoir-être et leur savoir-faire.

Cette ferme comporte :

  • Une écloserie pour la production des alevins de qualité ;
  • Une unité de production composée de onze (11) étangs dont six (6) de 500 m² et cinq (5) de 400 m², d’un barrage de plus de 4 hectares dans lequel sont installées douze (12) cages flottantes de 1m3 chacune ;
  • Une unité de transformation dotée d’une machine à glace et des chambres froidespour le conditionnement et la transformation des produits halieutiques en vue de leur commercialisation ;
  • Un domaine de maraîchage qui valorise les eaux de vidange des bacs et des étangs.

Les activités des apprenants à la ferme sont une partie intégrante de la pédagogie de l’alternance. En dehors des périodes scolaires, les apprenants sont présents par roulement en équipe pour assurer le fonctionnement de la ferme.

Pari de la production d’avril 2020

Depuis le 15 Octobre 2019, 1500  alevins pré grossis à l’écloserie ont été empoissonnés dans six cages avec la participation des apprenants. Ainsi, le compte à rebours était parti pour une récolte au cours du mois d’avril 2020.

L’administration de l’IFAD a tenu à cette promesse. En effet le 11 avril dernier la toute première pêche a effectivement eu lieu dans six cages flottantes appelées en anglais Low Volum Higth Density (LVHD). 

Cette pêche a été fructueuse avec une production de 432 kg de Tilapia du Nil de son nom scientifique « Oreochromis niloticus » avec un poids moyen de 400 grammes.

De l’empoissonnement à la récolte, en passant par le nourrissage quotidien ce fut l’œuvre des apprenants sous un contrôle et un suivi de l’encadrement technique.

Bien qu’étant en congés circonstanciels lié à la pandémie du Covid-19, les apprenants ont à travers leurs camarades de permanence exprimé leur joie et leur fierté de voir sortir de l’eau leur toute première production.