Discours de circonstance du Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle : Inauguration de l’IFAD-Aquaculture d’Elavagnon

  • Excellence Monsieur le Président de la République ;
  • Monsieur le Premier Ministre ;
  • Madame la Présidente de l’Assemblée Nationale ;
  • Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;
  • Chers Collègues membres du Gouvernement ;
  • Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique et Représentants des Organismes Internationaux ;
  • Monsieur le Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Togolaises ;
  • Honorables députés à l’Assemblée Nationale ;
  • Messieurs les Membres du Comité de Pilotage du projet de création des IFAD ;
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs de cabinet et Secrétaires Généraux des ministères ;
  • Monsieur le Directeur Général de l’IFAD-Aquaculture d’Elavagnon et l’ensemble de son personnel ;
  • Monsieur le Président de la Délégation spéciale de la Préfecture de l’Est-Mono ;
  • Distinguées Autorités Traditionnelles, Religieuses, Civiles et Militaires ;
  • Chers Populations de la Région des Plateaux en général, de la Préfecture d’Elavagnon en particulier ;
  • Chers aquaculteurs ;
  • Très chers apprenants de l’IFAD-Aquaculture d’Elavagnon, promotion 2019 ;
  • Honorables invités ;
  • Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi avant tout propos, d’adresser mes remerciements à Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE pour avoir initié et rendu possible ce grand projet qui nous rassemble ce jour.

Faut-il le rappeler, vous étiez également ici pour procéder personnellement à la pose de la première pierre pour la construction de ce grand Institut.

C’est la preuve encore une fois renouvelée que la formation professionnelle en général, l’avenir de la jeunesse en particulier, occupent une place de choix parmi les priorités définies dans votre politique de développement.

En effet, vous avez accordé au sein du PND, une place de choix à la formation, privilégiant ainsi le capital humain dans votre plan de consolidation du bien-être économique et social.

C’est bien dans le cadre de cet objectif du PND que s’inscrit le projet de création des Instituts de Formation en Alternance pour le Développement (IFAD) que vous avez bien voulu initier.

Ce jour du 18 juin 2019 va rester inoubliable dans l’histoire du secteur aquacole togolais, pour la jeunesse togolaise ainsi que pour les populations de la Région des Plateaux et ses environs.

En lieu et place des champs qu’on trouvait sur ce site avant la pose de la première pierre, nous avons aujourd’hui ce magnifique centre qui nous abrite. Que de travail abattu ! Que de sacrifices ! Que d’abnégation !

Je profite de ce moment combien solennel, pour saluer tous les efforts consentis dans la réalisation de ce projet.

Excellence Monsieur le Président de la République, je tiens à vous exprimer toute ma gratitude pour votre vision par rapport aux grands défis que constitue l’emploi des jeunes.  Je voudrais avec votre permission me donner le plaisir de vous citer :

« Par la création massive la jeunesse à l’œuvre de développement, en lui accordant la place qui est la sienne au regard de son importance, de son dynamisme et de ses attentes. En offrant ainsi des perspectives d’épanouissement à nos jeunes d’emplois décents nous associerons, nous les préservons des périls où ils sont souvent entrainés par le désespoir et l’absence d’horizon. Nous devons -de ce fait- persévérer dans la recherche de solutions pour mettre fin au spectacle désolant des embarcations de migrants clandestins emportant au loin les cerveaux et les bras qui doivent construire nos pays et notre continent » fin de citation. C’était le 13 juin 2019 dernier.

En réponse à ce besoin, vous avez entrepris de créer des IFAD dans les principaux domaines socioprofessionnels dont le tout premier est dédié à l’aquaculture.

La formation assurée dans l’IFAD est une formation en alternance, entre les cours (pour l’acquisition des connaissances générales) et la fermes (pour une pratique quotidienne du métier durant toute la formation).

Cette formation comporte deux pôles, à savoir, la formation initiale (formation des jeunes) pour l’obtention d’un Baccalauréat Professionnel  et la formation des adultes qui s’inscrivent dans un processus de formation continue et d’apprentissage tout au long de la vie par rapport aux évolutions rapides du monde du travail.

C’est le lieu de remercier les différentes parties prenantes qui ont œuvré à la construction de cet Institut, saluer le dévouement des professionnels de l’aquaculture ainsi que l’implication des experts du ministère chargé de l’agriculture aux côtés du comité de pilotage pour la réussite de ce projet essentiel.

Nous vous remercions, Excellence Monsieur le Président de la République, pour votre politique de refondation de la formation professionnelle pour l’arrimer aux besoins du PND et au marché sous régional de l’emploi.

Cette volonté a été traduite par l’autonomisation de l’ex-ministère chargé de la formation professionnelle en «Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle ».

La mise en place de filières de formations professionnelles complètes, orientées vers le développement des pôles de compétences en rapport aux besoins du PND, doit ainsi favoriser l’insertion socioprofessionnelle des jeunes formés.

Excellence Monsieur le Président de la République, vous avez choisi d’entamer cette refondation de la formation professionnelle avec le secteur agricole et à juste titre.

En effet, plus de 50% des offres d’emplois aujourd’hui sont agricoles. Or, sur l’ensemble des effectifs du secondaire en 2018, la formation technique et professionnelle ne compte que 6,2% et dont 0,6% est dans la formation agricole.

Il est donc légitime de se préoccuper avant tout de la modernisation du secteur agricole et d’y attirer la jeunesse à travers la revalorisation de ses métiers.

Ce défi explique que ce tout premier IFAD d’Elavagnon soit dédié au secteur agricole. Véritable centre de formation, de production et de commercialisation de produits halieutiques, ce mode de fonctionnement autonomise l’institut.

Nous vous en remercions et vous assurons d’œuvrer afin que la formation professionnelle s’inscrive véritablement et à jamais au service de l’ensemble de nos différents secteurs d’activités.

Excellence Monsieur le Président de la République, les IFAD apportent des solutions à plusieurs préoccupations et ceci à plusieurs égards.

Avec cette formation professionnalisant, c’est le métier d’aquaculteur tout entier qui va connaitre une nouvelle dynamique. C’est une opportunité qui est donnée à la petite mais vaillante communauté des aquaculteurs du Togo de grandir.

Avec l’expérience des anciens (que sont nos aquaculteurs installés) et les acquis de la formation qui sera donnée aux jeunes, l’aquaculture va devenir dans notre pays, un  métier de haute technicité au sein duquel les bonnes pratiques et les meilleures règles de production seront appliquées.

L’IFAD d’Elavagnon jouera le rôle d’incubateur à l’entreprise en permettant à certains de s’installer, créant ainsi un pôle de production important. A partir de maintenant, il sera créé dans les filières agropastorales des centres de formation de Gamé, Tchamba et de Dapaong, des unités expérimentales d’aquaculture.

Les IFAD par le biais de la formation professionnelle vont aussi et surtout permettre d’apporter  une réponse aux besoins des Togolais en produits halieutiques qui est de l’ordre 70%.

Dès lors que les jeunes seront formés pour pouvoir produire, transformer et commercialiser, le secteur de la production halieutique va connaitre une véritable révolution grâce à la mise en place d’une chaîne économique bénéfique aussi bien aux consommateurs qu’aux aquaculteurs professionnels.

Avec l’IFAD-Aquaculture d’Elavagnon, c’est désormais :

  • La connaissance de meilleures techniques de production par les professionnels;
  • L’augmentation de la productivité ;
  • La mise à disposition de produits togolais pour des Togolais ;
  • Une plus grande compétitivité des producteurs et du secteur aquacole togolais ;
  • Une meilleure professionnalisation du métier ;
  • Un meilleur positionnement du Togo en production halieutique.

Excellence Monsieur le Président de la République, les jeunes togolais de tous les coins de notre pays ont compris très tôt l’intérêt de ce  projet, en témoigne leur engouement lors du recrutement des apprenants de la première promotion. Le nombre de candidature a largement dépassé les attentes.

Les futurs entrepreneurs-aquaculteurs qui vont sortir des IFAD vont participer au développement du pays en conjuguant une approche hautement technique et une formation à la maîtrise de leur modèle économique pour créer leurs propres fermes, mettre en place une gestion d’entreprise, dégager un revenu solide, en vivre et en faire vivre leur famille tout en créant de l’emploi.

Excellence Monsieur le Président de la République, comme nous le voyons tous, vous concrétisez encore une fois, à travers ce projet, votre décision d’inscrire au cœur de votre politique de développement, l’équité dans le volet social.

En effet, ce centre de formation que vous inaugurez ce jour est un véritable laboratoire scientifique de compétitivité internationale, un levier à valeur ajoutée avec son environnement numérique et ses équipements didactiques de pointe où aucun formateur ne peut revendiquer une quelconque prime de salissure.

Les nouvelles formations dispensées par cet Institut permettront de développer au Togo, la filière aquacole où l’on part de la capacité à concevoir sa ferme, de la maitrise des techniques de production à la transformation et à la commercialisation des produits.

Excellence Monsieur le Président de la République, la refondation de la formation professionnelle n’est plus une simple ambition ni un simple espoir mais une réalité.  

Avec toute l’expérience acquise, tant au niveau de l’ingénierie que dans la réalisation du présent projet, nous sommes convaincus que votre volonté de créer des IFAD dans d’autres secteurs socioprofessionnels d’activités, comme vous l’avez souligné dans votre discours du 3 janvier 2018, est un objectif atteignable.

En effet, il convient de souligner que ce grand projet, le tout premier en son genre au Togo et dans la sous-région a été entièrement réalisé par des Togolais pour les Togolais.

C’est le lieu de renouveler mes félicitations au Comité de pilotage pour son engagement combien déterminant qui a permis d’atteindre ce résultat.

Toutes nos félicitations à l’équipe de l’unité de gestion de ce projet dont l’expérience va être capitalisée pour la poursuite de la dynamisation des secteurs de production par la formation professionnelle.

Je ne saurais terminer mon propos sans rendre hommage à une personne spéciale dont le rôle a été central et capital dans la réalisation de ce projet.

J’ai nommé Madame Danièle DUPUY, dont la détermination, la conviction et l’abnégation sont sans limite.

Excellence Monsieur le Président de la République, en guise de conclusion, je tiens à rendre grâce à Dieu de nous avoir donné un leader dont les initiatives reçoivent ses bénédictions.

Merci seigneur pour les résultats obtenus à l’issu du Forum Togo-Union européenne tenu à Lomé les 13 et 14 juin 2019.

Concrétise les 852 milliards CFA de promesses fermes faites par les investisseurs et  couvre-les de tes bénédictions ;

Indique-nous les autres sources de financement du PND que tu as déjà inscrit dans tes livres pour le compte de notre pays le Togo.

Amine. Je vous remercie de votre aimable attention !