Discours du Directeur Général de l’AED (Agence Education-Développement) : Inauguration de l’IFAD-Aquaculture d’Elavagnon

  • Excellence Monsieur le Président de la République,
  • Monsieur le Premier Ministre,
  • Mme la Présidente de l’Assemblée Nationale,
  • Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,
  • Monsieur le Président de l’Association des Professionnels de l’Aquaculture du Togo,
  • Monsieur le Directeur du Lycée Agricole Privé St Christophe de la Côte Basque en France,
  • Monsieur le Préfet de l’Est-Mono,
  • Messieurs les préfets des préfectures sœurs de la région,
  • Messieurs les Présidents des délégations spéciales des préfectures et des communes ici présents,
  • Monsieur le Directeur Général de l’IFAD-Elavagnon,
  • Autorités politiques, administratives, civiles et militaires à vos grades et titres respectifs,
  • Laborieuses populations de la préfecture de l’Est-Mono et de ses environs,
  • Chers élèves de la première promotion de l’IFAD-Aquaculture,
  • Honorables invités,
  • Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord, au nom de la Présidente du Conseil d’Administration, Madame Danièle DUPUY et de l’ensemble de l’équipe de l’Agence Éducation-Développement, exprimer notre profonde reconnaissance à vous Excellence Monsieur le Président de la République pour avoir bien voulu accepter présider personnellement la présente cérémonie malgré votre agenda très chargé. Cette présence est pour nous, un message fort qui montre la foi que Votre Excellence met dans cet institut qui est un symbole éloquent de Votre détermination à concevoir et à mettre en œuvre des instruments efficaces de la transformation structurelle de l’économie togolaise qu’incarne le Plan National de Développement 2018-2022.

Notre équipe est fière de l’honneur que vous lui faites et surtout que Votre confiance soit restée vivace malgré les difficultés que nous avons éprouvé à tenir les délais que nous avons promis pour l’ouverture de cet institut.

En ce jour où notre équipe est très fière de l’honneur que vous lui faite et de la confiance que vous lui avez témoignée, nous voulons bien évidemment rendre grâce à Dieu, mais aussi, exprimer à Votre Excellence, notre profonde reconnaissance pour votre appui permanent sans lequel, nous n’aurions pas pu dépasser certains obstacles qui ont jonché le processus de construction de cet institut de formation.

Nous profitons de l’occasion pour remercier du fond du cœur, les autorités locales, notamment, le Préfet et son équipe ainsi que les autorités traditionnelles de la préfecture, dont les multiples appuis à nos côtés ont été déterminants pour l’accomplissement de cette noble tâche.

Nous ne pouvons passer sous silence, cette mobilisation des grands jours des populations de l’Est-Mono et des préfectures environnantes qui nous ont accueillis avec enthousiasme ce matin, ce qui témoigne à nouveau, après la mobilisation du 05 décembre 2017 lors de la pose de la première pierre, que nous pouvons compter sur l’adhésion soutenue de ces populations à la politique pragmatique de Votre Excellence.

Excellence Monsieur le Président de la République,

En vue d’accompagner le développement du pays, vous annonciez le 3 janvier 2018, la création des instituts de formation pour le développement. L’ouvrage que Votre Excellence s’apprête à inaugurer ce jour est le 1er de la série.

L’institut de formation en alternance pour le développement (IFAD) Aquaculture d’Elavagnon, consacré à l’aquaculture dont les infrastructures se dressent majestueusement devant nous devra remplir la mission que le Gouvernement sous votre houlette lui a assignée :

  • Celle de former des jeunes togolaises et togolais, compétents, immédiatement opérationnels pour répondre aux besoins de la filière aquacole et du monde professionnel.
  • Celle de responsabiliser les jeunes et de promouvoir leur insertion professionnelle afin de les faire participer à la vie de la nation et de contribuer ainsi au développement économique régional et national.

L’IFAD Aquaculture d’Elavagnon comprend essentiellement un complexe pédagogique et une ferme dont les rôles se complètent pour donner une formation de qualité comme Votre Excellence l’a si clairement signifié dans le discours à la nation du 3 janvier 2018, vous nous permettrez de vous citer : « l’accent sera mis sur la qualité de la formation professionnelle car, c’est d’elle que proviennent les outils et compétences nécessaires à une réelle participation des jeunes au développement… » fin de citation.

En effet, dans un projet d’établissement qui fixe les priorités, la formation dispensée à l’IFAD repose sur un partenariat entre le monde de l’éducation et le monde du travail, une synergie qui favorise le développement des compétences générales et des compétences techniques afin de permettre une adaptation au développement économique national. Ainsi, le complexe pédagogique, se basant sur son environnement numérique de travail, développera les compétences générales, pendant que la ferme, conçue comme une véritable entreprise, permettra quant à elle de mettre les apprenants en situation professionnelle.

Véritable révolution dans le monde éducatif togolais en général et dans la formation professionnelle en particulier, l’IFAD est le premier institut disposant d’un ensemble intégré de services numériques choisis et mis à la disposition de tous les acteurs de la communauté éducative et des partenaires professionnels de la filière aquacole au Togo, et d’une Ferme conçue pour que sa gestion vise la profitabilité mettant ainsi les apprenants dans une situation réelle d’exploitation d’une ferme moderne.   

Avec ce dispositif, l’IFAD offrira donc une formation en 3 ans qui sera sanctionnée par le bac professionnel en aquaculture, un diplôme qui permettra à son détenteur de bâtir un projet dont la réalisation fera de lui son propre employeur créant et offrant des emplois à d’autres demandeurs comme nous le souhaitons vivement, ou à défaut d’entrer directement dans une entreprise aquacole.

Pour atteindre cet objectif, la formation est conçue selon une démarche par compétences. Cette démarche a commencé avec l’élaboration du référentiel de compétences par les professionnels du secteur aquacole. Elle s’est poursuivie avec l’élaboration du référentiel de diplôme comprenant le référentiel de formation et les modalités d’évaluation permettant de mesurer la progression des élèves et de s’assurer qu’ils acquièrent le savoir-faire recherché par les entreprises.

La formation intègre des compétences en démarche projet afin qu’à l’issue de la formation, les jeunes diplômés soient en mesure de mettre en œuvre leur projet professionnel et deviennent des chefs d’entreprise.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Honorables invités,

Il n’est pas superflu de signaler à cette occasion que, en plus de la formation diplômante, l’IFAD ouvrira dans les mois à venir, une filière de formation certifiante conçue pour un parcours d’une année académique et destinée aux adultes. De même, le centre organisera des modules de formation continue à l’attention des professionnels du secteur de l’aquaculture pour favoriser la formation tout au long de la vie.

Sur le plan administratif et dans le cadre des innovations du système et pour donner toutes les chances à sa réussite, l’IFAD fonctionnera avec un Conseil d’Administration comprenant en plus des représentants de l’administration éducative, des représentants du monde professionnel des aquaculteurs et des représentants de la communauté locale.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Honorables invités,

A l’attention des parents d’élèves ici présents et de l’ensemble du public togolais, il nous semble nécessaire de donner quelques informations sur l’accès des élèves à l’IFAD. Ce centre d’un type nouveau est ouvert aux jeunes togolais des deux sexes ayant déjà obtenu le diplôme de BEPC. Le principal critère de sélection est la motivation des apprenants à entrer dans ce parcours et à adhérer à la vision qui fonde la création des IFAD. C’est pour cela que, pour le recrutement de la première promotion, nous avons parcouru tout le Togo pour expliquer d’abord cette vision qui exige de l’apprenant d’avoir un projet dans le domaine de l’aquaculture et d’être décidé à mettre tout en œuvre pour le réaliser.

Nous sommes conscients que le changement de paradigme que requiert la formation dans les IFAD exige de nous une rigueur et une fermeté à toute épreuve car, l’exercice n’est pas exempt de résistance au changement. Nous en appelons donc à la compréhension et à la collaboration de tous les acteurs pour mettre toutes les chances de réussite de notre côté ou plutôt du côté des populations vulnérables.

Oui, Excellence Monsieur le Président de la République, tous les actes que nous posons sous vos instructions éclairées, ont pour objectif ultime, l’épanouissement des populations à travers notamment, la création de nombreux emplois pour les jeunes et le règlement définitif du problème de l’adéquation formation-emploi. C’est sans doute la vision qui sous-tend la décision de Votre Excellence annoncée également dans Votre discours à la Nation du 03 janvier 2018 qui fixait le cap sur la création de dix IFAD sur une période de 5 ans. C’est la raison pour laquelle après les IFAD d’Elavagnon et de Barkoissi qui étaient à l’origine considérés comme des centres pilotes, nous avons entamés des consultations pour la création d’IFAD dans d’autres secteurs prioritaires comme les BTP et la logistique. Ce renforcement de la stratégie a également amené Votre Excellence à créer l’Agence Éducation-Développement (AED), un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie de gestion financière qui a reçu comme missions, entre autres d’accompagner la création et la mise en œuvre des IFAD dans les secteurs prioritaires du PND et d’envisager des initiatives spécifiques d’éducation tendant à soutenir la refondation nécessaire du système éducatif.

Avec les IFAD, c’est une nouvelle dynamique de croissance économique qui est garantie au sein des secteurs socioéconomiques, ce sont des professionnels formés au Togo, qualifiés pour offrir des services de qualités aux populations, c’est une solution au problème de l’emploi des jeunes, c’est aussi le positionnement du Togo comme référence sous régionale pour les secteurs concernés.

Nous voulons à cet égard, rendre hommage à une personne qui est absente aujourd’hui à qui vous avez laissé toute latitude pour concevoir et mettre en œuvre votre volonté de créer des filières de formation professionnelle, adaptées au développement du pays. Elle a bâti autour d’elle une équipe soudée et prête à tous les combats pour la réussite de notre mission. Il s’agit de Mme Danièle DUPUY, Présidente du Comité de Pilotage du Projet de création des IFAD et Présidente du Conseil d’Administration de l’Agence Éducation-Développement. Autour d’elle et avec elle, nous promettons de travailler sans relâche pour atteindre dans l’efficacité, les résultats recherchés par Votre Excellence en initiant ces centres de formation.

Excellence, Mesdames et Messieurs,

Nous ne pouvons terminer notre propos sans renouveler notre profonde gratitude aux divers acteurs qui ont contribué à faire des IFAD, une réalité palpable et tangible aujourd’hui.

Je vous remercie pour votre aimable attention.