Empoissonnement d’un second étang à l’IFAD-Aquaculture : les apprenants en situation d’acteur

A la suite du premier étang qui a fait l’objet d’un article (lire l’article ici), un second étang de 400 m² a été empoissonné à l’IFAD-Aquaculture Elavagnon, le 5 février 2020,  par des apprenants sous le contrôle du Directeur de la ferme et en présence du DG de l’IFAD et de tous les apprenants.

L’empoissonnement est le transfert d’alevins d’un milieu contrôlé vers un milieu d’accueil plus grand où ils achèveront leur croissance.

1700 alevins de Clarias (poisson chat) ont été transférés de leur bac de pré grossissement vers un étang prévu à cet effet. Cette tâche délicate, qui requiert beaucoup de patience, a servi de mise en application des connaissances théorique et pratique par les apprenants.

Cette étape qui est la dernière ligne droite vers l’obtention de poissons marchands, a été réalisée pour la seconde fois par des apprenants, cette fois-ci, avec plus d’autonomie.

L’empoissonnement, nous confiera un apprenant, « n’est pas si simple qu’il le paraît. Tout commence la veille par une sélection et un comptage des alevins dont le ratio avec la surface en eau (5 alevins/m²) doit être rigoureusement calculé afin d’éviter le risque de surpopulation.

Ensuite, le jour même, il faut se lever de bonne heure, effectuer une vérification des alevins sélectionnés, et déterminer le poids moyen. Ils sont ensuite transportés en bac à l’étang où ils sont acclimatés avant de migrer eux même dans l’étang d’accueil. »

C’est la mise en situation professionnelle dans la ferme de production de l’IFAD qui prépare des aquaculteurs chevronnés, capable de piloter une ferme aquacole dès leur sortie de l’IFAD.

(Cliquez sur les images pour les agrandir)